Un plan tant attendu et fantasmé

Il était attendu et fantasmé depuis plusieurs semaines : le plan de relance du secteur de l’automobile a été annoncé ce mardi 26 mai 2020.

Afin de permettre au monde de l’automobile de limiter la casse face à la crise du Covid-19, le Président de la République, Emmanuel Macron vient d’annoncer un vaste plan pour relancer la filière.

8 milliards d’euros vont être ainsi débloqués. Les trois grands points de ce plan sont les suivants :

  • de nouvelles aides à l’achat avec une augmentation des plafonds des primes (jusqu’à 7.000 euros pour un véhicule électrique, éligibilité des voitures hybrides rechargeables) entre autre;
  • une prime à la conversion pour les ¾ des français. Le seuil de revenu fiscal de référence (RFR) par part passe ainsi de 13.500 € à 18.000 €
  • des investissements en échange des relocalisations pour les entreprises du secteur

Dernièrement l’Observatoire Ewigo analysait, au travers d’un certain nombre d’études et d’articles de presse, que la demande en sortie de crise pour l’industrie automobile allait s’orienter vers une demande de véhicules d’occasion récents.

La raison ? Le marché de l’occasion n’était pas dépendant des usines à l’arrêt, la sortie de crise allait faire basculer une partie de la clientèle du neuf vers l’occasion. De plus, les acheteurs, probablement devenus frileux à cause de la crise, seraient plus enclins à revoir leurs budgets pour les mois à venir.

Une demande des véhicules d’occasion récents en sortie de confinement

Récemment encore, les spécialistes estimaient que le retour à la réalité budgétaire devrait favoriser les véhicules d’occasion. Les consommateurs peuvent choisir une occasion récente plutôt qu’une voiture neuve sans perdre la notion de plaisir.

Par conséquent, Ewigo est, encore plus dans les circonstances actuelles, la solution pour votre projet auto.

Dans le réseau national EWIGO, vous avez la garantie de bénéficier de véhicules rigoureusement sélectionnés.

Notre charte de qualité nous conduit à sélectionner nos véhicules de telle sorte que ces derniers correspondent majoritairement aux critères permettant d’obtenir des aides à l’achat.

Alors, pourquoi attendre ?